désherbant écologique
Ecologie

Désherbant écologique & efficace

Avoir un jardin constitue un privilège qu’il faut savoir apprécier à sa juste valeur. C’est pourquoi il est important de bien l’entretenir afin de pouvoir en profiter pleinement. Or, de nos jours, le public se montre de plus en plus soucieux de la protection de l’environnement. Il est donc possible d’utiliser un désherbant écologique et efficace, afin de donner un meilleur aspect à son jardin tout en évitant de nuire à l’environnement.

Les impacts négatifs des désherbants chimiques

Savez-vous que depuis l’entrée en vigueur de la loi Labbé le 1er janvier 2019, les enseignes de distribution ne peuvent plus vendre des produits phytopharmaceutiques à base de produits chimiques. Il faut dire que, contrairement au désherbant écologique, les désherbants chimiques sont toxiques et dangereux, aussi bien pour l’homme que pour l’environnement.

D’ailleurs, les herbicides chimiques sont classés par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), un organisme rattaché à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), comme « cancérogènes probables ». En outre, ils participent à faire disparaître peu à peu les insectes ainsi que les micro-organismes qui vivent dans le jardin.

Sans oublier que l’utilisation de produit de désherbage chimique contribue à faire fuir les petits oiseaux aussi bien en ville que dans les campagnes. En fait, les produits chimiques destinés à lutter contre les mauvaises herbes présentent des conséquences dramatiques sur la santé des hommes, la pollution de l’environnement ainsi que des nappes phréatiques, et des impacts écologiques néfastes sur les sols.

C’est notamment le cas du glyphosate qui est le désherbeur chimique le plus utilisé dans le monde. L’usage de ce désherbant sélectif fait l’objet de débats sans fin aussi bien en France qu’au sein de l’Union européenne et partout ailleurs sur la planète.

Pourtant, il est possible d’éliminer les mauvaises herbes, sans être obligé de recourir aux produits phytosanitaires d’origine chimique. Voici d’ailleurs 5 désherbants sans produits chimiques, à la fois efficaces et écologiques.

Le vinaigre blanc comme désherbant écologique

Si l’on ne souhaite pas recourir au désherbage manuel, il est possible d’utiliser le vinaigre blanc et le sel comme désherbant écologique. Il convient de noter que le vinaigre blanc disponible dans le commerce et en grande surface contient en général 10 % d’acide acétique.

Or, cet acide acétique agit comme un désherbant naturel en brûlant les parties aériennes des herbes indésirables, sans toutefois s’attaquer aux racines. Le jardinier doit pourtant utiliser cet herbicide écologique avec parcimonie dans les allées et les parterres.

En effet, le vinaigre blanc risque de rendre le sol acide et par conséquent, de nuire à la vie microbiologique. Il convient donc de recourir aux pulvérisateurs afin d’éviter de mettre une quantité trop importante de ce produit ménager sur les massifs et de détruire uniquement les adventices et les plantes indésirables.

Pour éviter les effets néfastes de ce désherbant non-cancérogène et peu coûteux, il faut simplement ajouter 1 kg de sel iodé à 200 ml de vinaigre blanc et 5 litres d’eau.

Lire  La brosse à dent bambou : une alternative écologique

L’eau de cuisson des pommes de terre ou de pâtes

Si vous recherchez un désherbant écologique très efficace, vous pouvez utiliser l’eau de cuisson des pommes de terre. Cet herbicide écolo et sans danger pour l’environnement peut également servir pour éradiquer les herbes folles entre les dallages des terrasses, de la cour, des allées, etc.

Il faut dire que cette eau est très riche en amidon, ce qui lui permet d’éliminer rapidement et efficacement les plantes indésirables dans le jardin. Pour cela, il suffit de laisser refroidir le jus de cuisson des pommes de terre avant de le verser dans une bouteille. Ensuite, il faut arroser vos espaces verts avec cette eau de cuisson afin d’éradiquer les adventices et la mauvaise herbe.

Il convient de noter que l’eau de cuisson des pâtes propose les mêmes effets que celle des pommes de terre. Il s’agit d’une méthode très écologique et peu coûteuse pour se débarrasser de certaines plantes néfastes au jardin.

Désherbant écologique : le bicarbonate de soude

En matière de désherbant écologique, le bicarbonate de soude constitue un allié précieux pour se débarrasser des orties, du chardon, des pissenlits et des plantes sauvages dans le jardin ou sur une pelouse. Il vous faut simplement mélanger 70 grammes de bicarbonate de soude avec un litre d’eau bouillante.

Versez ce liquide dans un arrosoir, un pulvérisateur ou dans une bouteille et pulvérisez sur les mauvaises herbes afin de les faire disparaître, sans recourir à un produit chimique quelconque.

Le purin d’angélique

Parmi les désherbants écologiques et efficaces utilisés de nos jours, on peut citer le purin d’angélique. Pour cela, vous avez besoin de 1 kilo d’angélique et de 10 litres d’eau, idéalement de l’eau de pluie pour réaliser des économies. Vous devez d’abord hacher les feuilles d’angélique de manière grossière.

Ensuite, mettez-les au soleil dans les 10 litres d’eau afin qu’ils puissent macérer. Il faut en moyenne attendre 10 jours pour voir qu’il n’y a plus aucune bulle qui se forme dans le liquide. Passez le mélange dans un filtre et versez le liquide obtenu sur l’adventice afin de l’éliminer.

Le purin d’ortie

Le purin d’ortie est un désherbant écologique d’une grande efficacité. Pour l’obtenir, vous devez réunir 2 kg d’orties et de 10 litres d’eau, de préférence de l’eau de pluie. Coupez les orties en fines lamelles et plongez-les dans l’eau. Laissez macérer pendant 3 à 7 jours, jusqu’à ce que le liquide ne présente plus de bulles.

Mélangez cette mixture 1 fois par jour avant de filtrer le mélange et de le verser sur les mauvaises herbes de vos plantations. Par ailleurs, les résidus d’orties peuvent être ajoutés au compost. En effet, ils accélèrent considérablement la décomposition de la matière et vous permettent d’obtenir des engrais verts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *