blockchain
Hight-tech

Mieux comprendre la blockchain et son rapport avec la traçabilité alimentaire

Sécuriser le système et rendre rapides les transactions, c’est l’objectif principal qui explique l’innovation de la blockchain qui permet le stockage et la transmission d’informations. Utilisée premièrement dans le secteur bancaire, cette technologie s’est d’abord emparée des secteurs de l’assurance, de la logistique, de l’énergie et de l’industrie avant de se répandre dans les domaines de la santé, de l’immobilier, du luxe et de l’aéronautique. Que comprendre de la blockchain et quel est son rapport avec la traçabilité alimentaire ?

Qu’est-ce qu’une blockchain ?

Application développée à partir de 2008, la blockchain permet de stocker et de transmettre les informations dans la transparence et la sécurité totale. Dès lors, ses utilisateurs connectés en réseau peuvent partager des données sans intermédiaires.

À partir de ce moment, la blockchain contient l’historique de tous les échanges que ses utilisateurs ont effectué. En effet, ses principales caractéristiques sont entre autres l’identification de chaque partie, la transaction et le système de sécurisation qui déchiffre et authentifie les données à chaque ajout d’information. À travers ce mécanisme, la falsification des transactions est évitée à tous les niveaux. Son champ d’application est bien plus élargi que celui des cryptomonnaies.

Qu’en est-il de la traçabilité alimentaire ?

blockchain et traçabilité alimentaire

De façon concrète, la traçabilité alimentaire fournit des informations relatives à l’alimentation aux consommateurs. En dehors de ce point, elle permet d’identifier les risques en matière d’intoxication alimentaire et d’opérer plus facilement des retraits de produits alimentaires.

Ce système permet également la protection de la santé publique et identifie les causes d’un problème en remontant jusqu’à la chaine alimentaire.

Le rapport entre la blockchain et la traçabilité alimentaire

La blockchain respecte des règles spécifiques grâce à la cryptographie et est régie par un protocole informatique bien sécurisé. Ainsi, puisqu’elle permet le partage des données, elle est d’une grande utilité dans le domaine de l’industrie et surtout de la consommation.

Lire  Comment fonctionne une imprimante thermique?

En effet, de plus en plus, les consommateurs veulent connaître la source des aliments qu’ils consomment. Et pour répondre à cette exigence, les industriels ont instauré le système de la traçabilité alimentaire.

Grâce aux intérêts que présente la blockchain, ce système est authentifié et devient efficace. La simple raison est qu’avec la logistique, la traçabilité des produits est assurée. De même, les différentes interventions sur la chaine de production et de distribution sont mémorisées grâce à la blockchain. Ce qui allège les formalités et crée la coopération entre les acteurs de la filière, surtout en ce qui concerne les échanges d’informations.

Comme avantage, le pire pourrait être évité parce qu’en cas de crise sanitaire dans le secteur agroalimentaire, les échanges d’informations seront d’une grande utilité. En retour, les consommateurs sont satisfaits puisqu’à travers leur relation avec les professionnels du domaine de l’alimentation, aucune information ne pourrait leur échapper désormais, et ils auront une idée de tout ce qui se passe dans le domaine de la consommation.

Ce qu’améliore la blockchain

Dans les secteurs où elle est utile, la blockchain présente de nombreux avantages. Premièrement, elle permet la rapidité des transactions. Ceci est démontré par la validation rapide d’un bloc qui ne dure pas du tout.

Deuxièmement, la blockchain garantit la sécurité du système. La raison est que les utilisateurs qui échangent leurs données à travers cette application ne se connaissent pas. Dès lors, la validation est exemptée de tout risque de malveillance ou de détournement.

Troisièmement, cette base de données permet les gains de productivité. Ces gains sont générés grâce à la réduction des coûts de transactions ou de centralisation des frais financiers, des frais de contrôle ou de certification, etc.

Au finish, la blockchain associée à la traçabilité alimentaire permet de contrôler efficacement le secteur tout en faisant face aux exigences des consommateurs.

Vous pourriez aimer ceci en Hight-tech

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *