imprimante thermique ticket
Commerce Hight-tech

Comment fonctionne une imprimante thermique?

Aujourd’hui, on peut trouver essentiellement 3 technologies d’impression, à savoir à jet d’encre, laser et thermique. Cet article va se focaliser sur les imprimantes thermiques, puisqu’elles font de plus en plus partie de notre quotidien. 

Qu’est-ce qu’une imprimante thermique ?

Comme son nom l’indique, l’imprimante à jet d’encre utilise de l’encre pour imprimer des caractères sur un papier. Or, il est utile de savoir que le litre d’encre peut s’élever jusqu’à 1 500 €. Le coût constitue donc l’une des raisons qui ont poussé les ingénieurs à concevoir les imprimantes thermiques.

Ces dernières comprennent une rangée de minuscules résistances électriques, dont la largeur est équivalente à celle du papier utilisé. De plus, ce papier présente la particularité d’être très sensible à la chaleur.

Ce qui fait que les résistances chauffent le papier aux endroits où le texte doit apparaître. C’est ce que les spécialistes appellent l’effet Joules.

D’autre part, il convient de faire la différence entre l’impression thermique directe et l’impression transfert thermique. Pour la première, la tête d’impression diffuse de la chaleur qui va colorer le papier thermique par le biais des agents chimiques renfermés dans les diverses couches qui composent ce dernier.

En ce qui concerne la seconde, la chaleur générée par la tête d’impression va provoquer un transfert grâce à la fusion de l’encre du ruban transfert thermique depuis sa base filmique à destination de son support d’impression, qu’il s’agisse de film, de textile ou de papier.

Les différents types d’imprimantes thermiques

Avec l’évolution de la technologie, il est désormais possible de trouver sur le marché différents types d’imprimantes thermiques.

  • L’imprimante thermique pour étiquettes : il s’agit de l’utilisation la plus courante des imprimantes thermiques. L’utilisateur n’a plus qu’à insérer le papier adéquat et la machine s’occupe du reste.

Il est même possible de les associer avec des périphériques professionnels, ce qui permet de connaître à l’avance combien d’étiquettes peuvent être imprimées avec un rouleau ou combien de papier peut être chargé dans l’imprimante.

Ce genre d’imprimante thermique est utilisé généralement dans la grande distribution, les entreprises de logistique, par les e-commerçants, les société de transport, dans les bureaux, etc.

  • Les imprimantes de reçu : on les retrouve généralement dans les grandes surfaces, les commerces, les banques, etc. C’est la chaleur qui transfère l’impression sur le papier, comme c’est le cas sur les anciens télécopieurs.

En fait, la grande majorité des imprimantes de caisse sont de ce type. Elles présentent l’avantage de présenter un moindre coût en ce qui concerne les consommables et d’être rapides. De plus, elles n’ont pas besoin d’être très précises avec les couleurs naturelles.

L’essentiel est qu’on puisse lire facilement les informations sur le reçu, qui sont toujours imprimées en noir sur un fond blanc.

Mais en dehors de ces deux grands types d’imprimantes thermiques, on peut encore trouver d’autres utilisations. C’est le cas notamment de l’imprimante photo qui utilise le processus d’impression thermique, plus précisément la sublimation thermique.

Il est également possible d’avoir affaire à des imprimantes spéciales comme le transfert de tatouage ou encore la fonction de découpe.

Enfin, les utilisateurs ont de nos jours le choix entre les imprimantes thermiques fixes et mobiles. Les premières ne permettent pas une utilisation mobile en raison de leur taille ou en raison de l’obligation de les connecter à un ordinateur.

Quant aux secondes, elles peuvent être utilisées directement sans être reliées à un PC. Dans ce cas, on utilise les connexions via Bluetooth, WLAN, NFC, clé USB ou encore carte mémoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *